StarFront


Après ce début de semaine très calme, l'App Store revient en force aujourd'hui sur iPhone avec le StarCraft-like de Gameloft annoncé depuis plusieurs semaines : StarFront: Collision. Sur la planète Sinistral, une navette d'exploration a repéré une substance rare et précieuse : le Xenodium. Dès lors tout le monde veut arriver à tirer son épingle du jeu. 

Graphismes 44444
Fun/Utilité 44444
Durée de vie 44444
Qualité/Prix 44444


StarFront est un jeu de stratégie en temps réel, un genre jusque là quasiment exclusif aux ordinateurs. L'écran de l'iPhone va vite se révéler être un handicap, plus ou moins compensé par le côté tactile.


Le jeu propose 20 missions, et les trois races sont disponibles, chacune représentant un mode de difficulté. Il va falloir terminer la campagne du Consortium pour commencer celle de la Myriade et finir avec les Wardens pour une durée de vie de plus de cinq heures en solo.

Le scénario est mauvais, bancal et terriblement long à se mettre en place. Les dialogues sont longs à s'afficher et si ennuyeux qu'on préfèrera passer les cinématiques pour se concentrer sur l'action.La plupart des missions vont suivre le même schéma : vous devez remplir un objectif principal, pour cela il va falloir commencer par bâtir une base solide et capable de vous fournir en hommes et véhicules rapidement et sans faillir.


Heureusement au niveau du gameplay le titre parvient à se rattraper et même à s'imposer pour un style qui n'a absolument rien à faire sur l'iPhone. C'est d'ailleurs l'un des rares jeux iPhone où l'on se dit sans concession que l'écran est trop petit.

L'impossibilité d'agrandir ou de zoomer n'aide pas non plus, surtout lorsqu'il s'agit de sélectionner une troupe d'unités. Mais Gameloft a fait de son mieux, et le résultat est bon. On peut sélectionner les hommes en les touchant, ou sélectionner toute une troupe en écartant deux doigts pour les encadrer. Je regrette tout de même qu'il soit impossible de sélectionner un groupe de la même unité par un double clic, ce serait très utile pour les attaques.Vous pouvez enregistrer votre groupe et le nommer via trois raccourcis, ces derniers sont assez mal fichus et ne permettent pas de créer un groupe dans un groupe.

Les joueurs stratèges regretteront cela, les autres feront abstraction. En revanche les déplacements sont horripilants au plus haut point. Par moment, en plein combat, vous ne vous retrouverez qu'à diriger un seul homme au lieu de tout le groupe. Tout cela parce que votre doigt a du, par inadvertance, érafler le bonhomme en question. Pis, vos hommes ne voudront parfois pas avancer, pas du tout. Comme si un mur invisible les en empêcher.

Si la campagne solo est déjà bien amusante, c'est surtout en multijoueurs que l'on pouvoir se faire plaisir. Jusqu'à 4 joueurs en local ou en WiFi, à vous d'inviter des amis en 1 vs 1 ou 2 vs 2 ; soyez prêts par contre puisque les joueurs mondiaux sont au taquet et très peu stratégiques.

Des quelques parties que j'ai fait c'est du bourrin qui fonce très vite avec 4/5 soldats en espérant que vous ne résisterez pas. Très peu de latence pendant la partie. Différents modes et surtout des adversaires en fonction de votre classement.Les graphismes, reprenant une nouvelle fois le moteur 3D de Gameloft, sont ici comme on les attendait : faits pour le jeu. La vue aérienne ne pénalise rien et on va évoluer dans les différentes maps sans se plaindre. Il en va de même pour la bande son.

Le jeu est gratuit, mais vous ne pourrez faire que le tutoriel et la première mission, soit à peine 30 minutes de jeu ensuite il faut débourser 5,49€ pour avoir le jeu complet. Comme pour Sacred Odyssey, cette première demi heure ne représente absolument rien du jeu final et c'est dommage puisque c'est seulement après deux heures que l'on en vient à s'amuser. Après la période de rodage.

StarFront: Collision est ce que l'on pouvait espérer d'un RTS sur iPhone, avec ses défauts et ses qualités. Le tactile est parfait pour le genre, en revanche l'écran minuscule de l'iPhone pénalise beaucoup la stratégie et les ordres à donner. Vivement une version iPad.
Bâclé sur certains points comme les différences entre les races et le manque de bâtiments et technologies, StarFront se rattrape avec un ensemble plus que correct et vraiment emballant. Les amateurs de StarCraft se sentiront très vite brimés, c'est pour cela que le multijoueurs est là. Un excellent RTS qui ravira les adeptes du genre.