Eternal Legacy

L'avis du rédacteur :

Graphismes 44444
Fun/Utilité 55555
Durée de vie 44444
Qualité/Prix 55555


Annoncé en douceur avec un simple trailer et tout juste une phrase dans un communiqué de presse, Gameloft a sous estimé les capacités de son nouveau jeu : Eternal Legacy. On sait tous que l'éditeur est un professionnel en matière d'adaptation de jeux déjà existants, et la plupart du temps il en sort une très belle mouture qui s'approche de l'original. Eternal Legacy arrive sur l'AppStore avec deux défauts : une mauvaise campagne autour du titre et la même date de sortie que Infinity Blade.

Et vous savez quoi ? Cela n'a aucune importance, ou une infime ; parce qu'Eternal Legacy est le meilleur jeu de rôle de l'iPhone. Aux oubliettes Chaos Rings, même si le titre de Square Enix est excellent, il a du mal à tenir la route face au rouleau compresseur de Gameloft qui est allé puiser à la source des Final Fantasy et qui propose une aventure plus vaste que Chaos Rings. Malheureusement le jeu contient un défaut, assez majeur et typique des titres Gameloft...




Véritable copié/collé inspiré des Final Fantasy X, XII et XIII
, tant au niveau du l'interface que du gameplay et des commandes, Eternal Legacy n'avait a priori aucune prétention. Il est vrai qu'il manquait à Gameloft la carte du RPG et je pense qu'il a voulu combler cela avec un jeu. Mais ce qu'il ne soupçonnait sans doute pas, c'est à quel point il existe sur iPhone des joueurs attendant avec impatience qu'un véritable RPG débarque sur iDevice. Chaos Rings a ouvert la voie avec un univers riche et un gameplay excellent, mais le côté aventure n'était pas véritablement au rendez-vous après la fin de l'histoire d'un couple, sans compter que le jeu se révélait trop simple à partir du niveau 20.

Eternal Legacy
va donc s'inspirer des scénarios des trois FF nommés, récupérer les héros pour s'en faire des personnages quasiment copiés (on retrouve du Yuna, Tidus, Rikku, Snow, etc...) ; du coup leurs réactions sont ultra prédictives pour qui a joué au moins à FF X (qui se révèle être la plus grande inspiration pour les personnages). Au niveau de l'inspiration du scénario c'est surtout FF XII (et je suppose XIII) qui joue sa part, on y retrouvera des décors semblables et une trame générale qui n'est pas sans rappeler celle de l'empire d'Arcadia.

Tout ceci aboutit au seul défaut d'Eternal Legacy : un ersatz de récipient vidé de toute substance où se côtoient plusieurs fluides insolubles. Le scénario est intéressant mais manque d'âme pour vraiment être unique ; on parcourt le jeu comme un livre bon mais sans plus.



Mais passons outre ce défaut, malheureusement trop typique de Gameloft, pour se concentrer sur le reste du jeu. A l'origine membre de la Rébellion vous allez être entraîné dans une aventure bien plus importante pour l'enjeu du monde et impliquant des cristaux de pouvoir. Sur ce point je ne vous en dirais pas plus puisqu'il vaut mieux découvrir l'histoire soi-même.

Votre équipe peut compter jusqu'à sept héros qui vous rejoindront petit à petit, seulement trois pourront combattre et il est impossible de changer de combattant en cours de partie. Outre ce défaut, un second apparaît très vite : les combattants qui ne combattent pas ne reçoivent pas de points d'expérience, ni même un certain pourcentage. Du coup très vite vous allez constituer votre équipe perso et ne plus la changer, d'autant que vos héros deviendront très puissants tandis que les autres seront délaissés.

Ajoutez-y une difficulté franchement trop simple pour un RPG. Il y a peu d'énigmes et la boussole nous indique sans cesse où aller, ce qui présente des avantages comme des inconvénients.



Les territoires à explorer sont vastes, très vastes et bien réussis (avec quelques polygones en trop). On va donc arpenter les différentes cartes sans s'ennuyer et même la poussière virevoltante du désert va ajouter de l'exotisme

En parcourant les maps vous allez rencontrer des ennemis, ces derniers sont visibles à l'écran et vous pourrez les éviter si vous ne voulez pas combattre ; gardez cependant en tête qu'en passant trop près d'eux ils vous attaqueront pas derrière. Il n'existe pas de combats aléatoires et si vous avez liquidé les ennemis de la carte ils ne réapparaîtront pas à moins de quitter et revenir.

Le déroulement du combat est un savant mélange entre les différents systèmes des FF : il y a une jauge d'action et vous devez donner vos ordres, il est possible d'ordonner plusieurs actions à l'avance mais malheureusement impossible de supprimer un ordre donné.
Si vous contrôlez uniquement le personnage principal au début, vous commencerez vite à vous lasser des ordres automatiques qu'exécutent vos deux compagnons (limités aux comportements : agressif, prédateurs, soins et défense). Une seule alternative et la meilleure pour véritablement dynamiser les combats : régler le menu pour diriger toute l'équipe.

A partir de là il faudra jongler et être beaucoup plus réactif : si vous donnez trop d'ordres à l'avance vous allez manquer les attaques spéciales, si vous n'en donnez pas assez vous perdez du temps. Il n'y a pas d'options défense ou passer son tour, un vrai manque pour les stratèges.

Comme la difficulté est assez faible, vous serez rarement mis en difficulté lors d'un combat. Il suffit de garder Lysty pour soigner l'équipe et deux autres combattants à l'attaque. On abusera des potions une fois le combat terminé mais sans plus, ce qui est assez dommage puisque le propre du RPG est souvent d'offrir un véritable gouffre de niveau entre deux zones, ici on a l'impression d'avoir cinq niveaux d'avance.



Il n'en demeure pas moins que tous les combats sont jouissifs, même si un peu trop répétitifs à la longue. Les héros ne sont pas assez ambivalents et disposent souvent d'une seule attaque assez puissante.

Là où j'ai été déçu, c'est par l'absence de boss. Certes il y en a quelques uns mais pas assez et pas assez puissants. L'essence du boss c'est de pousser votre équipe dans ses retranchements, varier toutes les attaques pour trouver le point faible et ensuite l'exploiter ; pour les boss du jeu vous appliquerez la même stratégie que pour un combat normal. A savoir aussi que vous allez récupérer ensuite des fragments pour pouvoir invoquer certaines divinités qui dévasteront les rangs ennemis.

Les fragments sont intéressants et primordiaux. On les combine à l'arme ou à l'armure pour offrir au héros soit une nouvelle compétence, soit un bonus de caractéristique. Une vraie option de RPG que tout le monde apprécie. Un autre plus totalement RPG : vous ne pouvez pas sauvegarder à volonté, il faudra atteindre les cristaux de sauvegarde (environ un toutes les 20/25 minutes). Et pensez à la batterie de secours car le jeu pompe vraiment la batterie.



Eternal Legacy est excellent. En dépit d'un moteur graphique faiblissant et d'une certaine facilité Gameloft nous offre là le meilleur jeu de rôle sur iPhone. Grand, imposant, dynamique et partant puiser dans les racines des meilleurs, le jeu est un chef d'œuvre qui comblera tous les amateurs de RPG attendant un titre sérieux avec de beaux moments d'aventure.

On regrettera la faible durée de vie (entre 6 et 10h pour terminer le jeu) et surtout le manque d'âme au titre qui s'inspire trop. Néanmoins, si Gameloft en fait une nouvelle franchise avec un second épisode corrigeant les défauts...je préfère ne pas y penser les doigts me démangent déjà !